Recette new-yorkaise : avez-vous déjà essayé le Sandwich BLT ? SPÉCIAL OPENING WHITNEY MUSEUM

Aurelie Garreau Archives Leave a Comment

Connaissez-vous le BLT ? Ce célèbre sandwich américain porte simplement les initiales de sa garniture : Bacon-Laitue-Tomate. A cela s’ajoute deux ingrédients indispensables, le pain et la mayonnaise. A l’occasion de la réouverture du Whitney Museum of American Art le 1er mai 2015, Paris New York TV a décidé de donner sa version du célèbre sandwich, immortalisé par l’artiste Claes Oldenburg et son œuvre baptisée « Giant BLT », exposée au musée.
x 


© photo Aurélie Garreau – PNYTV

Le BLT, une version simplifiée du club sandwich

Icône de la culture culinaire américaine (l’équivalent du jambon-beurre chez nous), l’histoire du sandwich BLT n’a pas d’origine précise, mais a évolué au fil du temps. S’il est lié au fameux club sandwich – qui se démarque par ses trois étages de pain de mie et l’ajout de garniture comme du jambon ou du poulet, le BLT a vraisemblablement été popularisé au début des années 1900, comme certains livres de cuisine le rapporte (Good Housekeeping Everyday Cookbook de 1903 notamment, mais sous le nom de… « club sandwich »).

Ce serait après la Seconde Guerre Mondiale et avec l’avènement des supermarchés, qui auraient facilité l’accès à ces produits toute l’année. Dans une publicité datant de 1958, la mayonnaise industrielle Hellmann’s se positionne comme LA référence pour tartiner le sandwich BLT, et achève de populariser ce sandwich.

Le BLT, un sandwich élevé au rang d’œuvre d’art !

L’artiste américain d’origine suédoise Claes Oldenburg est un sculpteur appartenant au mouvement pop art. Il est réputé pour ses créations immenses mettant en scène des objets du quotidien. Et le BLT n’échappe pas à la règle : il en crée en 1963 sa propre version (« Giant BLT ») en vinyle, aux dimensions impressionnantes (81.3 × 99.1 × 73.7cm).
Elle est exposée au Whitney Museum of American Art, qui rouvre ses portes cette semaine dans un tout nouveau bâtiment situé dans le Meatpacking District à Manhattan à partir du 1er mai. La particularité de ce musée est de privilégier l’art contemporain américain et de favoriser des artistes encore vivants.

Claes Oldenburg, Giant BLT (Bacon, Lettuce, and Tomato Sandwich), 1963. Whitney Museum of American Art, New York. © Claes OldenburgClaes Oldenburg, Giant BLT (Bacon, Lettuce, and Tomato Sandwich), 1963. Whitney Museum of American Art, New York.   © Claes Oldenburg

Mais pourquoi le sandwich BLT est-il si populaire ?

N’oublions pas que la culture du sandwich est très présente aux États-Unis en particulier pour le lunch (déjeuner) ou pour manger sur le pouce. Le succès du BLT est dû à la combinaison parfaite des trois ingrédients principaux : le côté fumé, salé et croustillant du bacon qui contrebalance parfaitement avec la fraicheur et le croquant de la salade et le juteux des tomates.

Avec le temps, le BLT est devenu une véritable référence, et chacun possède sa recette fétiche : bacon croustillant ou moelleux, le choix de la salade, le type de pain, avec ou sans avocat – toute autre garniture supplémentaire… Tout est permis, vous dit Aurélie Garreau, la journaliste-cuisinière qui a conçu cet article-recette pour vous !

Dans cette version du BLT, la mayonnaise est maison of course. L’avantage est que l’on peut l’assaisonner à sa convenance, lui ajouter des épices, des herbes fraîches, de l’ail, bref on peut la personnaliser, sans avoir les inconvénients des produits industriels.
Et, il faut le préciser, la mayonnaise est tout de même très facile à faire. Avec les bons ustensiles, certes (un récipient, un fouet ou à défaut une fourchette). Ça marche même avec un batteur électrique !

Le secret est de bien fouetter et en même temps de verser l’huile doucement sur le jaune d’œuf. L’émulsion va prendre alors toute seule, et à partir du moment où la mayonnaise est prise, pas de souci, vous pouvez rajouter tout ce que vous voulez dedans.


Le sandwich BLT a des airs de gratte-ciel new-yorkais. © photo Aurélie Garreau – PNYTV

Ingrédients pour un bon sandwich BLT

2 tranches de pain de campagne ou de pain de mie
1 tomate allongée
4 ou 5 tranches de lard fumé finement tranché
Quelques feuilles de salade croquante (type sucrine ou romaine)
Pour la mayonnaise au citron
1 jaune d’œuf
1 cuillère à café de moutarde
Sel et poivre
1 citron
Huile de pépin de raisin

La préparation, par Aurélie Garreau

1 → Commencez par préparer les tranches de lard fumé : préchauffez le four à 180°C. Sur une plaque à pâtisserie ou un lèche-frites tapissé de papier sulfurisé, étalez les tranches de lard. Elles doivent être bien à plat et ne pas se chevaucher. Recouvrez avec une seconde feuille de papier sulfurisé, puis ajoutez par-dessus une autre plaque, pour que les tranches restent bien plates lors de la cuisson (mais vous pouvez faire sans). Enfournez pendant 10-15 minutes en surveillant.

2 → Coupez des tranches de pain d’environ 1 cm d’épaisseur. Passez-les au grille-pain, puis mettez-les de côté.

3 → Préparez la mayonnaise : dans un bol, ajoutez le jaune d’œuf et la moutarde, puis versez l’huile en mince filet tout en fouettant. Stoppez quand vous avez la quantité désirée et que la mayonnaise est prise. Salez et poivrez, puis ajoutez du jus de citron. Goûter et rectifiez l’assaisonnement.

4 → Lavez et essuyez la tomate et quelques feuilles de salade. Coupez la tomate en tranches.

5 → Tartinez les deux tranches de pain de mayonnaise, puis composez votre sandwich : ajoutez la salade, les rondelles de tomate et le bacon sur une face, et de la salade sur la deuxième. Refermez en appuyant bien sur le sandwich, puis plantez deux piques de chaque côté. Avec un couteau à pain, tranchez au milieu. A déguster immédiatement !


Messieurs-dames, c’est servi, comme dans un diner new-yorkais. © photo Aurélie Garreau – PNYTV

– ★  ★ –

Vous aimez la recette ? Let’s share ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =