Design
Talents

Okay-Kaya, un univers musical new-yorkais envoûtant

Précipitez-vous sur Youtube pour découvrir le dernier clip de Okay-Kaya, une jeune et belle chanteuse norvégienne de 24 ans installée à Brooklyn. Depuis près de deux ans, elle poste sur cette plateforme musicale les vidéos de ses chansons. On attend avec impatience son premier EP. Si vous ne la connaissez pas, il n’est pas trop tard…

Artiste atypique, aux allures de mannequin, Okay-Kaya – son prénom est aussi original que sa musique – est née dans le New Jersey aux Etats-Unis et a grandi à Oslo. Pour les besoins de son métier le mannequinat, Okay-Kaya s’envole pour Londres et pose finalement ses valises à New York. Repérée par le label XL Recordings (qui produit les artistes comme Adèle, The Avalanches…), elle signe avec cette maison de disque indépendante et enchaîne notamment les premières parties de concerts de Jamie XX.

Une musicienne simple et autodidacte

Dans sa petite chambre de Brooklyn, elle écrit et compose des ballades mélancoliques inspirées par le son « folk lo-fi » (mouvement ayant grandi principalement sur les scènes musicales underground américaines au début des années 1980, marqué par les artistes Sebadoh, Beck…). Accompagnée d’une guitare électrique, Okay-Kaya interprète à sa façon très originale le morceau Keep on pushin. Dans son clip, on y découvre sa voix envoutante, qui vous transporte dans les rues de Manhattan.

Comment résister à la musique lente et flottante de Okay-Kaya ?


Une ambiance planante remplie de Pokémon

Okay-Kaya n’a pas échappé à la folie estivale des Pokémons go puisque dans son clip, on y voit défiler plusieurs personnages du jeu vidéo tels que Pikachu la non moins célèbre souris jaune aux joues roses, Make une plante carnivore ou encore Pidgey un petit moineau… La chanteuse déambule dans la ville accompagnée de ces créatures. Elle semble faire partie de ce monde virtuel pour mieux les capturer. La musique minimaliste et presque céleste, tout au long de la vidéo, nous envoute presque autant que sa voix. Le morceau est tout simplement addictif. On aime sa candeur, sa fraîcheur musicale… Frissons garantis !


⇒ Écoutez ses autres tubes, Clenched Teeth et I’m stupid 

Valérie Coat Talents Leave a Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *