New York rue Saint-Honoré : la balade à faire à pieds

Noélie Viallet Archives Leave a Comment

Enfilez de jolies chaussures, habillez-vous élégamment et posez un sac sur votre épaule… Sortez au métro Tuileries et remontez la rue du 29 juillet. Aujourd’hui, nous vous proposons une balade new-yorkaise rue Saint-Honoré ! Sur votre gauche, une première boutique. Admirez la vitrine, puis entrez.

• Theory est née il y a 16 ans à New York, en 1997. Devenue depuis une référence des New-Yorkais, elle s’est installée en septembre à Paris.

Simplicité poussée au rang couture, coupes sobres pour tissus rigides, comme si la matière était du papier modelé sur le corps, Theory est une marque new-yorkaise étonnante. Les pièces s’imposent comme basiques, sans coup d’éclat. Un vestiaire très contemporain,  adapté au mouvement. Le budget est en conséquence mais on adore ! Au fond de la boutique vous trouverez la collection Theyskens Theory, ligne plus travaillée, plus créateur, confiée en 2010 au couturier Olivier Theysken (passé par Rochas et Nina Ricci), et depuis devenu Directeur artistique de l’ensemble des collections Theory.  Dans l’entrée à gauche touchez le top jaune savamment coupé, notre coup de coeur pour la saison qui s’ouvre ! Nous aimons aussi la légèreté  de cette chemise pastel.  Toute en enfilade, si cette boutique est moins vaste que celles de New York, on y retrouve la même paix structurée que sur Columbus Avenue, ou chez Loemann’s dans l’Upper West, où l’on va chercher les pièces Theory à moindre coût. Theory, 215 rue Saint Honoré. 

Continuons notre balade new-yorkaise. Restez rue Saint-Honoré, et traversez pour arriver juste en face : au concept store Colette.

• Poussez la porte, et ne vous laissez pas décourager par la foule bruyante et les gardiens qui ont l’oeil sur tout (c’est normal, dans cette fourmillière design où se pressent touristes hipsters du monde entier). Au rez-de-chaussée, on vous conseille de mettre la main sur le t-shirt « Un parisien à New York » du duo arty Kitsuné , Gildas Loaëc et Masaya KurokiLe label a posé ses cartons en avril dernier au NoMad Hotel à New York, et bâtit depuis des ponts branchés entre les deux villes, notamment avec l’artiste André.  Il n’y a pas de visuel disponible de ce t-shirt « Un parisien à New York« , et les clics dans le magasin sont interdits. Mais vous allez voir, sur fond orangé pâle, l’expression s’inscrit en orange flashy. Unisexe, il convient aux femmes et aux hommes (sur lesquel ce ‘tee‘ non-cintré sera plus flatteur). Un cadeau unique à s’offrir, pour 60 €, résolument sportswear intello-distingué !

Avant de monter à l’étage, dirigez vous vers le fond de la boutique Colette, pour sa vitrine consacrée à la marque de joaillerie new-yorkaise de légende : Tiffany. À la fin du XIXe siècle, elle fut la première maison US à faire de l’argent au 925 millième une référence. On peut offrir ou s’offrir la marque à prix abordable, comme ce bracelet heart new-yorkais, super joli et fin au poignet.

120 € le bracelet Tiffany & Co chez Colette, rue Saint-Honoré.

Prêts pour la suite ? Montez ensuite à l’étage au rayon beauté. Demandez l’étagère C.O. Bigelow. Une tue-rie. Les fioles arrivent directement de la 6e Avenue à New York (entre la 9e et la 10e rue) : au coeur de Greenwich Village, C.O. Bigelow Apothecaries est la plus ancienne pharmacie connue de Manhattan (1838). Les stars comme Liv Tyler s’y fournissent. Six senteurs sont dispos : Lemon, Grapefruit, Lime and coriander, Lavender, Coconut, Rosemary mint, pour savon liquide pour les mains (handwash), gel douche (body cleanser) et la crème pour le corps (body lotion). Retrouver New York tous les jours dans sa salle de bains à Paris : magique !

Le gel douche new-yorkais C.O. Bigelow, 13 € chez Colette, rue Saint-Honoré.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Colette, 213 rue Saint-Honoré.  
Quittez maintenant la rue Saint-Honoré pour rejoindre la place du Marché Saint-Honoré, toute proche. Voici la dernière étape du parcours new-yorkais que nous vous proposons.

• Entrez dans la librairie Bookmarc : celle du créateur culte new-yorkais Marc Jacobs (né à NY en 1963, il fut élevé par sa grand-mère paternelle dans l’Upper West Side, et s’est forgé à la Parsons School). Incroyable mais vrai, son bookstore de la place du marché Saint-Honoré, ouvert en septembre, est la réplique quasi-exacte de celui de Bleecker Street à New York, où tout le monde finit par atterrir car situé juste en face de la célébrissime Magnolia Bakery.   Même design de bois encastré, mêmes petits objets vendus qu’à New York (règles, sacs… à l’effigie de la marque), on y trouve ici à Paris des sélections d’ouvrages design, ainsi que des raretés, comme ce vinyle signé de la main de William Burroughs lui-même. Demandez conseil aux vendeurs, des passionnés. Et tendez l’oreille, l’accent américain fait résonner les lieux ! Un îlot new-yorkais en plein Paris. Notez que dans la boutique Marc by Marc en sortant, vous trouverez le t-shirt New York Marc Jacobs à 33 €. Et les ballerines souris en plastique fluo jaune à 138 € : elles vont faire un tabac !



Bookmarc, 17 place du marché Saint-Honoré

• Le parcours new-yorkais est terminé ! Il ne vous reste plus qu’à trouver un kiosque, acheter le dernier numéro du magazine Vogue Paris, consacré à New York et à admirer les 66 silhouettes shootées devant la skyline new-yorkaise. Have a good day.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × deux =