New York (et ses cocktails) : le livre à avoir à la rescousse pour siroter

Noélie Viallet Archives Leave a Comment

Une petite soif ? Des invités ? 50 cocktails made in New York ! Philippe Rubert, peintre au sourire without limit nous a concocté un ouvrage de 112 pages avec – tenez-vous bien- fifty cocktails, oui, cin-quante cocktails de barmen new-yorkais ! « Suite à un passage de 48h à New York, je me suis rendu compte que mes idées préconçues sur Big Apple étaient fausses, nous explique-t-il. J’y ai découvert tout le contraire, bref j’étais séduit et fascinéLes dires des gens (qui ne sont certainement jamais allés à New York) vous construisent des idées préconcues, comme : c’est une ville sale, dangereuse, le métro est irrespirable… Mais rien de tout cela n’est vrai ! Sur les trottoirs aucun papier, aucun mégot, les New-Yorkais mettent leurs déchets dans les poubelles (y compris ceux de leur animal de compagnie, ils sont plus disciplinés que le Français), dans le métro aucun graffiti sauvage, et à aucun moment j’ai crains quoique ce soit. Les gens s’arrêtent spontanément pour vous renseigner. » « En fait il y a ceux qui sont allés à New York et les autres,  conclut-il ! Je me devais de revenir et montrer cette ville avec mon regard. »

Son regard ? Proposer un ouvrage à cocktails bilingue (Français et Anglais), en l’émaillant de beaux clichés de New York pris par lui-même, de Harlem à Central Park en passant par Greenwich Village sans oublier Staten Island. « Pour la réalisation de ce livre j’ai effectué 3 voyages de 10 jours chacun à New York, poursuit Philippe Rubert. Les visites de la ville ont été effectuées à pieds (la meilleure façon de découvrir une ville).  J’ai agrémenté le tout avec des cocktails glanés et dégustés dans différents bars. Quelques amis résidents ont bien voulus me donner la composition d’autres cocktails, pour apporter une touche plus personnelle! Toutes les photos sont de moi y compris celles des cocktails. » Mêler paysages et cocktails, pour proposer un regard sur New York, c’est LA grande idée de cet album format paysage sur fond gris qui fait voyager et donne envie de siroter les USA ! Il ne vous reste maintenant plus que trois choses à faire : 1) vous procurer le livre 2) passer au supermarché et remplir le caddie de téquila, rhum cubain, gin, curaçao, sucre de canne, jus de pamplemousse, sirop de grenadine… 3) emprunter un shaker. Youhou, c’est parti pour le Colors of Islands, le Blue Monday, l’Amaretto sour, le Rose Night ou l’indispensable new-yorkais Cosmopolitan ! Le préféré de Philippe Rubert ? Le Woo Woo, « moins alcoolisé et plus doux que le Cosmopolitan », nous confie-t-il. Allez, les ingrédients : 4 cl de vodka, 3cl de liqueur de pêche, 6cl de jus de cranberry et quelques glaçons. C’est simple, non ?

« New York (et ses cocktails) », de Philippe Rubert, éd. L’Albatros, 112 pages, 24 €. Pour l’acheter, cliquez ICI.
 Vous pouvez écrire à l’auteur philipperubert@aol.com  pour avoir une dédicace ou connaître le lieu de vente le plus proche de votre domicile. Philippe Rubert sera en dédicace les samedi et dimanche 16 et 17 mars au Salon du livre de Bondues-Lille (59).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 9 =