"Mary" de Emily Barnett, un bien étrange premier roman, entre Paris et New York…

Anne Brouilhet Non classé Leave a Comment

C’est bientôt le week-end, pour celles et ceux qui ont envie de laisser les soucis professionnels de côté et de se plonger dans un bon livre, Paris New York TV vous propose une sélection des meilleurs romans se déroulant à New York, commentés par la libraire Anne Brouilhet. Cette semaine, elle nous fait découvrir « Mary » de Emily Barnett, un roman original sorti il y a peu qui vous embarque dans un lâcher-prise inquiétant et hallucinatoire.

« Mary » qu’est-ce que ça raconte ?

Deux fils narratifs se croisent comme autant d’allers-retour au pluriel. Un va-et-vient entre Paris et New York, hier et aujourd’hui, Mary et Mary. C’est l’histoire d’un amour, d’une folie, d’une schizophrénie, d’un dédoublement, d’une fracture irréparable. Un puzzle à construire.

À New York, 1952, Mary et Jim se rencontrent, s’aiment et se marient. Elle croit en lui, en son talent artistique. En voyage de noces, ils font connaissance avec l’Europe et  les premiers doutes.  De retour dans la « seule ville compatible avec ses aspirations », Jim perd du terrain. Bonheurs, galères et lassitudes se percutent… Quand Mary découvre la psychiatrie et la folie,  un certain Rosen et avec lui, les contraintes du maccarthysme, étrangement, elle reprend vie. Jim, abandonné, incompris, rencontre plus tard le chemin du succès. À la veille de repartir pour Paris, le drame surgit…

En 2001, Mary Smith dévoile ses hallucinations. Elle vit dans un château avec le fantôme de sa mère et sa poupée Nicole. Ce lieu, pas comme les autres, se révèle être un hôpital, psychiatrique de surcroît. Est-il inspiré par la Clinique Laborde créée par Jean Oury ? Ce nom surgit page 119. Ce brillant psychiatre est connu pour être celui qui faisait sourire les schizophrènes. Dans le jardin, des compagnons. Au quotidien, des activités artistiques, et, pour faire  lien, les délires de Mary. Des révélations adviendront, le voile sur le mystère se lèvera, mais pas tout à fait, il subsistera un trouble.

Un livre pour lâcher prise

S’aventurer dans un roman, c’est parfois accepter de renoncer. C’est se laisser guider, faire confiance. C’est aussi, prendre son tour au jeu : recomposer un puzzle, rassembler des faits, des évènements, ses sensations. C’est interpréter : franchir des étapes, marcher dans le brouillard, chercher l’illumination. C’est risquer l’étrange, l’irrationnel, basculer dans un univers que l’on ne maitrise pas. Lire « Mary » de Emily Barnett, c’est faire cette expérience, vertigineuse et inquiétante du lâcher-prise.  Ici, la littérature prend le pouvoir, exerce une attraction avec une force de conviction surprenante et indéniable  et nous fait quitter la réalité à notre insu.

81q4tAvARLL

Les mots et les phrases pulsent des évocations, des images, créent une atmosphère,  une brume qui envahit tout, englobe tout. Le lecteur est emporté. Captif et médusé, il prolonge sa lecture malgré des réticences. L’auteur maîtrise le récit avec dextérité, le réel reprend ses droits au bon moment. À New York, la réalité concrète du quotidien offre des points de repère. La géographie des lieux permet de ne pas se perdre. Et, comme au cinéma, les plans conduisent l’imagination, entretiennent le suspens, agitent les machinations. Souvent, il m’a semblé qu’Hitchcock n’était pas très loin, qu’il veillait. Le souvenir de « Vertigo » affleure dans les blancs de la page. La silhouette de Kim Novak rôde dans les parages.

une rue de New York pour illustrer le livre "Mary" d'Emily Barnett

Pourquoi lire « Mary », d’Emily Barnett ?

Le projet est là, tenu et soutenu par une écriture fluide, sobre et efficace : nous faire partager, goûter un monde différent dans lequel se croisent, se mélangent des aspirations, des passions, des secrets parallèles, une ville, un ensemble de connaissances, comme autant d’indices pour un premier roman à tiroirs entre Paris et New York qui n’a pas fini de nous interroger, surprendre et étonner.
Envie de tenter l’aventure « Mary » de Emily Barnett ? Par ici.

Découvrez avec Anne Brouilhet une belle sélection de romans sur Big Apple : je veux lire des romans sur New York ♥.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × un =