Le Hip Hop, du Bronx de New York à Paris : l'expo à voir à l'Institut du Monde Arabe – JUSQU'AU 26 JUILLET

Juliette Ihler-Meyer Archives Leave a Comment

Sous la direction artistique du rappeur Akhenaton, chanteur du groupe IAM, et sur plus de 1000 m2 d’exposition, une centaine d’œuvres historiques d’artistes américains, français et arabes se déploient de manière thématique et chronologique aux côtés de documents d’archives afin de retracer l’histoire de ce qui présente comme une véritable révolution culturelle. Juliette Ihler-Meyer a visité l’exposition pour vous.


© photo Juliette Ihler – Paris New York TV

Comme le raconte Olivier Cachin, tout commence le « Samedi 11 août 1973 : au 1520 Sedgwick Avenue, dans le cœur du Bronx, la petite sœur de DJ Kool Herc fête la fin de l’année scolaire. C’est la « first documented hip hop party », la première soirée hip hop recensée, l’origine new-yorkaise de ce mouvement qui a pris le monde d’assaut depuis plus de quatre décennies ». Si l’origine de ce genre est plus difficile à cerner que le laisse penser cette histoire, c’est en tout cas bien dans les quartiers chauds du South Bronx au Nord de New York qu’explose, à la fin des années 1970, ce grand mouvement de créativité et d’émancipation devenu le langage de la jeunesse.

Depuis sa genèse dans les block parties et les rues de New York, en passant par sa ré-appropriation en France dans les années 1980, à son développement dans les rues arabes des printemps révolutionnaires, le hip hop a été et reste un genre subversif et polymorphe. Pour Akhenaton, le hip hop « est exactement comme une éponge, il absorbe tout ce qui l’entoure. Il le déforme, le réinvente et se l’approprie. Pour résumer, le hip hop réinvente le monde, en permanence, il réinvente tout ce qui a été fait, tout ce qui est en train d’être fait et le transforme ». Genre à part entière, le hip hop s’affirme et se manifeste en effet sous différentes formes comme la poésie scandée qu’est le rap, le graffiti, le tag, la danse, la mode, la photographie ou encore le cinéma. C’est ce que souligne aussi Jack Lang, Président de l’Institut du Monde Arabe, à l’occasion de cette exposition : « Le hip hop est plus qu’un genre musical, c’est une esthétique, un mode de vie en perpétuelle évolution, en transformation continue ».

 
© photo Juliette Ihler – Paris New York TV

Mouvement culturel international aux multiples facettes, si le hip hop est un moyen de fuir la vie des gangs et la pauvreté, il est aussi médium artistique d’expression sociale et politique. Espace créatif de prise de parole, d’invention de la langue, de joute aratoire et de performance rythmique, le rap exprime les attentes et les frustrations de toute une partie de la jeunesse. Comme le relève Olivier Cachin, à travers le rap, « les mots explosent comme autant de balles qui instruisent, informent, provoquent, incitent au mouvement aussi bien corporel que politique ». Engagement, beauté du geste, mais encore valeurs d’excellence et de dépassement de soi, plus qu’un panorama historique, c’est à la découverte de l’esprit et de la philosophie du hip hop que cette exposition-événement nous invite.

► Y aller
x

Hip Hop, du Bronx aux rues Arabes, du 28 avril 2015 au 26 juillet 2015 à l’Institut du Monde Arabe, 1, rue des Fossés-Saint-Bernard,
75005 Paris. Métro Jussieu (ligne 7, 10). Du mardi au vendredi de 10h à 18h, nocturne le vendredi jusqu’à 21h30, samedi, dimanche et jours fériés (sauf le 1er mai)  de 10h à 19h. Salles d’expositions niveau +1/+2. 10 € / 8 €/ 5 €  jeunes 12-25 ans.

► Participez à des rencontres et débats autour de l’exposition (entrée libre)

–> 28 mai – 18h30 –  BANLIEUES : « APARTHEID, VOUS AVEZ DIT « APARTHEID » ?
–> 31 mai – GRANDE FIGURE : Jon-One
Dans le cadre de la première édition des Rendez-vous de l’histoire du monde arabe
–> 5 juin – MURS ARABES : ECRIRE ET EXISTER LE GRAF DANS LE MONDE ARABE
–> 6 juin – NETWORKING ET CONNECTIVITÉ
–> 25 juin et 2 juillet – FESTIVAL PARIS HIP-HOP À l’occasion de sa 10ème édition, le festival Paris Hip-Hop est invité par l’Institut du monde arabe dans le cadre de son exposition « Hip-Hop : du Bronx aux rues arabes ».  En partenariat avec Hip Hop Citoyens et Rap entre 2 rives.
Des dédicaces –> 30 mai INTIFADA RAP de P. Mérimée & J. Denis – 31 mai  THE CRHONICLES de JonOne – 20 juin GRAFITTI GENERAL de K.Boukercha,Y. Marchant & R. Meffre
Des ateliers –> 17 mai : L’histoire du Hip-Hop dansée (à partir de 10 ans) avec RSbooking –14 juin : Atelier grafitti-customisation (dès 10 ans) avec RSbooking- 30 juin : Le Hip-Hop à l’assaut des collèges avec l’UNSS et l’Académie de Versailles

► Retrouvez les actualités culturelles new-yorkaises à Paris dans notre agenda : ici
x

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =