G Bake Shop : la nouvelle mini-bakery de cinnamon rolls à l'américaine ! NOUVEAU À PARIS – PNY TV NEWS

Noélie Viallet Archives Leave a Comment

Elle s’appelle Virginia Kwok, elle est née à Hong-Kong a grandi en Côte d’Ivoire où puis a débarqué à l’âge de 18 ans à Paris, avant de travailler des années comme styliste-graphiste chez Lacoste pendant 15 ans !

Elle vient d’ouvrir à la fin de l’année G Bake Shop, une mini-bakery toute mignonne en plein quartier Montorgueil, dont aucun media n’a encore parlé !

Chuuuut, Virginia est une femme discrète. Après s’être formée à Ferrandi, elle a ouvert ce petit écrin aussi doux que son sourire où elle officie chaque matin dès 7h en cuisine en « créatrice de gourmandises » façon US, le raffinement en  plus : cakes chataîgne-yuzu sans gluten, cookies flocons d’avoine et cramberry, mini-meringues pastel à la rose et au litchi et surtout sa spécialité, les cinnamon rolls, qu’elle décline en différents parfums : pistache, caramel salé, praline rose et chocolat.


Comment a-t-elle eu l’idée ? C’est lors des cake sales, des ventes de gâteaux organisés dans son lycée américain dans les années 90, elle avait alors 14-15 ans, que Virginia a découvert le carrot cake et autres réjouissances venues d’outre-Atlantique, « bien généreuses« . À cette époque là en Côte d’Ivoire, c’était « année blanche » : son école avait fermé, seuls le lycée français et l’école international américains restaient ouverts, protégés par l’armée. C’est dans son nouvel établissement de secours que Virginia rencontre alors son amie Erika, une jeune expatriée du pays de l’Oncle Sam  : « Elle m’a fait découvrir les pâtisseries US, raconte en riant Virginia à Paris New York Tv, ou plutôt sa mère ! Car c’est sa maman qui cuisinait les gâteaux. Dans le système américain, il y a toujours plein de fêtes, ou de kermesses, où l’on vend des cakes, par exemple pour s’acheter des ballons de basket« , poursuit-elle en nous servant un thé.

Vous ne connaissez pas les rolls ? D’origine dannoise, les cinnamon rolls sont des desserts roulés à la cannelle popularisés aux États-Unis et que l’on trouve dans les bakery new-yorkaises, dont ils sont devenus une véritable spécialité. Et nuance, « la version scandinave est faite plutôt avec une pâte à pain, tandis que la version new-yorkaise est plus briochée.«  Sa recette à elle ? Pâte briochée roulée avec un mélange de cassonade et cannelle, surmontée d’un glaçage.  New York, Virginia y allait deux fois l’an pour y présenter les collections textiles de maison de la marque au crocodile vert. Elle trouve que c‘est une ville « où il y a trop de monde et où ça ne s’arrête jamais« , et avoue aspirer aux joies d’une vie plus calme et aux week-ends dans la campagne française. « En même temps, il y a tellement de concepts sympas qui se créent à New York !« , reconnait-elle. Arrêtez-vous dans son petit paradis hors du temps où pénètrent déjà les Américain(e)s qui, en passant dans la rue, aperçoivent sa vitrine alléchante. Nous gardons encore le souvenir merveilleux de notre roll aux pépites de chocolate et de ce moment apaisant dans une odeur de brioche fraîche et sucrée.  © photos Noélie Viallet-PNYTV 2015

G Bake Sop, 71 rue Greneta 2e, M° Étienne Marcel (4) ou Sentier (3), Ouv. mar.-sam. 11h-19h, 09 51 96 89 85
www.gbakeshop.fr

 ► Tic-tac, tic tac ! À quelle heure aller chez G Bake Shop ?

w

● À l’heure du déjeuner pour la formule  sandwich pain de mie maison + boisson + 1 roll au choix (cannelle, chocolat, caramel beurre salé, praline rose) = 9,60 €
 À l’heure du dessert ou du café  pour terminer en beauté votre lunch avec roll, cookie, cake au chataîgnes sans gluten = entre 1,80 et 3,20 €
● À l’heure du goûter pour combler un p’tit creux avec roll, cookie, cake au chataîgnes sans gluten = entre 1,80 et 3,20 €
En sortant du travail pour rapporter des douceurs à la maison = entre 1,80 à 8 € le grand cake chataîgne-yuzu
x

Let’s share it  !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 11 =