Camion qui fume : le livre de recettes des délicieux burgers vient de sortir

Noélie Viallet Archives Leave a Comment

© Pathien

Incroyable mais vrai -tant un chef peut vouloir garder ses secrets-Kristin Frederick la célèbre chef-cuisto du « Camion qui fume » sort un livre dans lequel elle vous offre 40 RECETTES DE BURGERS de sa composition ! “Le Camion qui fume” c’est l’histoire d’un succès colossal de la street-bouffe  : celle du premier food truck gourmet français lancé en novembre 2011 par cette Californienne exilée en France, qui prépare les burgers comme un plat raffiné et les vend dans les rues de Paris. Si son patrimoine gustatif est américain, rappelons que Kristin Frederick a été formée à l’École Supérieure de Cuisine Ferrandi à Paris. Miam ! On va pouvoir nous aussi faire notre petite cantine fumeuse chez nous. Divisé en plusieurs parties – les burgers de boeuf, les burgers d’autres viandes, les burgers végétariens et les burgers aux poissons-, ce joli cooking book propose aussi des recettes d’accompagnements comme les frites de patate douce, les frites au chili, ou les beignets d’oignons ainsi que quelques desserts comme la tarte aux noix de pécan ou le carrot cake. De belles photos sur fond blanc, une maquette aérée qui laisse l’imagination s’envoler, vous voilà prêt pour cuisiner pour vos amis, vos enfants ou votre chéri(e) ? Un burger barbecue, sauce teriyaki, tartiflette ou à la sauce chimuchurri ? C’est parti et c’est carrément exceptionnel !

 Burgers – Les recettes du Camion qui fume. À acheter ICI. Sortie 18 octobre 2012. 144 pages. 20 €. Tana Éditions.

COURS DE RATTRAPAGE ! QU’EST-CE QUE LE CAMION QUI FUME ?

Un jour, la mère de la chef Kristin Frederick lui a soufflé : « Pourquoi ne pas faire comme aux États-Unis et proposer aux parisiens de la bonne nourriture chaude à emporter ? » Le concept du “Camion qui fume” était né.

Ce camion-cuisine sillonne Paris et se pose, le temps d’un déj sur une place ou un bout de trottoir, pour servir un repas burger gourmet à emporter pour vous les Parisiens en pause lunch, alertés le matin même du lieu de livraison via les réseaux sociaux. 150 burgers par service, parfois deux heures de queue, plus de 10 000 followers twitter, plus de 16 000 fans sur Facebook, le buzz énorme. Il faut dire que le boeuf est hâché maison, le pain n’est pas industriel, et le cheddar est vrai. Rien à voir avec de la junk food. Ceci explique le succès ! Vous pouvez y aller entre midi et deux si vous avez le courage.

À lire aussi : Un goûter à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =