Bjarne Melgaard : tout droit débarqué de New York, l'artiste exp(l)ose ses couleurs à Paris

Juliette Ihler-Meyer Archives Leave a Comment

Du 5 février au 14 mars, la Galerie Thaddaeus Ropac propose sous le titre de « The Casual Pleasure of Disappointment » une exposition consacrée au travail de Bjarne Melgaard. L’artiste norvégien qui vit à New York y explore les thèmes du film Abus de faiblesse, de la réalisatrice Catherine Breillat.

Agglomération de cheveux bigarrés, superposition de tableaux, empilement de vêtements, chaussures suspenduesDès l’entrée de la Galerie Thaddaeus Ropac, Bjarne Melgaard nous plonge dans un environnement délirant et proliférantpeintures, dessins et sculptures se chevauchent dans un éblouissant désordre. Sous une avalanche d’objets, de rebus et d’artefacts aux couleurs pétaradantes, cet artiste, dont certaines œuvres ont intégré les collections permanentes du MoMA à New York, nous invite à une expérience immersive au sein d’une installation totale.

xxxxxxx

Afin d’explorer de nouveaux champs d’expression, Bjarne Melgaard a travaillé pour cette exposition en collaboration avec des artistes provenant de divers horizons. Du coiffeur styliste Bob Recine au créateur de mode Andre Walker, en passant par le designer de mobilier Kwangho Lee, la maquilleuse Kanako Takase ou encore l’artiste Susan Cianciolo, l’enjeu est pour Bjarne Melgaard « de renverser et de déconstruire la connexion ennuyeuse entre art et mode et de traiter les aspects obsessionnels et autodestructeurs contenus dans la notion de beauté ». Le résultat de cette étonnante association ? Un univers créatif surprenant et foisonnant où les sculptures et les toiles mettent en scène des personnages grotesques réalisés à partir de cheveux, de peinture et de maquillage.

xxxxxxx

Mais sous les apparences chatoyantes de ses œuvres, les thèmes évoqués par Bjarne Melgaard sont toutefois plus provocateurs et controversés qu’il n’y paraît. Lors de sa première exposition à New York en 2000, Bjarne Melgaard avait ainsi réalisé des sculptures reproduisant de singes en train de se livrer à des pratiques sexuelles connotées de références au sadomasochisme et à l’heavy metal. Aujourd’hui, Bjarne Melgaard s’empare des thèmes du dernier film de Catherine Breillat, Abus de faiblesse (2014).

S’il cherche ainsi à évoquer la maltraitance, la détérioration physique et la dépendance, ses  œuvres interrogent aussi « la manière dont l’industrie de la beauté est devenue la base de la façon dont nous nous percevons, comment nous sommes immergés dans ses produits et comment ils nous dominent. Ils nous séduisent en nous faisant croire que nous pouvons être quelque chose de nouveau ou de mieux alors que nous sommes coincés dans la déception infinie de la manière dont nous nous observons ». C’est dans ces mêmes réflexions que Bjarne Melgaard a puisé l’énergie et l’inspiration de sa nouvelle collection de mode dont le lancement est prévu courant 2015 à New York.

« The Casual Pleasure of Disappointment » de Bjarne Melgaard à Paris du 5 Février au 14 Mars 2015. Galerie Thaddaeus Ropac, Paris Marais, 7 rue Debelleyme 75003 Paris, M° St Sébastien-Froissart. Ouv. du mardi au samedi de 10h à 19h. Entrée libre. © Photos Jason Mandella, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac Paris/Salzburg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 15 =