Voyage
Adresses

Où sont les bars à jeux à New York ?

Vous voilà à New York et votre envie de jeu vous gagne… Bien que fortement concurrencée par les casinos en ligne, cette ambiance si particulière, celle des salles bruyantes à décibels variables, animées par le cliquetis des manettes, la pression des boutons, l’éclair de la cible qui clignote, et explose quand on a atteint le jackpot continue à faire recette et à attirer les insectes joueurs et oiseaux de nuit. La teinte eighties des salles de jeux en appelle à une vague, nouvelle, celle dune nostalgie-cool qui séduit les jeunes adultes aimant se frotter à leurs chances de trentenaires pas forcément glorieux, le retrogaming. Et New York n’échappe pas à la vogue. Jeux vidéos, machines à sous, flippers, casinos : voici 4 idées descapades pour amateurs dexcitation simple, de Manhattan, à Brooklyn, en poussant jusquau Queens et au New Jersey. Bonnes parties !

Noubliez votre ID (carte didentité) qui vous sera demandée à lentrée pour attester que vous êtes majeurs.

1.Barcade, à Manhattan

Barcade est un alliage : celui de « bar » et d’« arcades »,  nom de ces machines à jeux inertes où l’on insère une poignée de pièces pour réveiller la bête et s’offrir quelques pics d’adrénaline nocturnes. Drink and play : voilà la formule de ces bars de Chelsea, East Village -ou leur variante brooklynite, à Williamsburg. Vous passerez une soirée chatoyante à côtoyer Donkey Kong, Mario ou Tetris en sirotant une vodka cranberrie ou une Blue Moon, histoire de fricasser vos derniers dollars, entourés de bachelettes apprêtées. Back to the nineties !
salle de jeux vidéos arcade à new york
Comment y aller ?
► 148 West 24 street, métro 23rd St. (ligne 1) à Manhattan et 6th Street Mark Place, Métro Astor Place (ligne 6).
►388 Union Avenue, métro Metropolitan Av. (ligne G) à Williamsburg (Brooklyn) barcadenewyork.com

2.Mission Dolores, à Brooklyn

5 ans que cet ancien garage vous permet de taquiner le flipper en vous hydratant à la bière jusqu’à 4h du mat’, dans le quartier de Park Slope à Brooklyn. Deux flippers (pinball, en anglais), des bols d’écrevisses (le crawfish boil) à grignoter avec du maïs, et une surface importante confèrent à l’ensemble un air de taverne à ciel ouvert, un « beer garden » comme New York en a le secret. Ouvert par deux frères, le spot porte le nom d’une mission catholique espagnole au 18e siècle, auprès des Indiens Ohlones au sud-ouest de San Francisco (allez savoir pourquoi). En rentrant, on s’endort dans son brownstone en chantant à moitié éméché « Et j’vis comme une boule de flipper / Qui roule » ♫ avant une nouvelle journée dans la ville qui ne dort jamais. Chiens acceptés.
le bar bar mission-dolores à brooklyn
Comment y aller ?
► 249 4th Avenue, Brooklyn, Métro Union Street (ligne M, R)  www.missiondoloresbar.com

3. Resort World Casino, dans le Queens

Vous vous sentez la carrure d’un De Niro ou d’un Joe Pesci, vous avez des dettes à rembourser et le tic tac de la montre (ou de la mort) vous presse comme dans The Rounders ou le plus récent Five ? Pour ceux ou celles qui auraient la main chanceuse, et envie de remettre leurs comptes entre celles du hasard, rendez-vous à quelques pas de l’aéroport JFK -celui où vous avez probablement atterri pour votre arrivée à New York City-. Pour vous y rendre, des bus au départ de Manhattan (trois points de collecte, toutes les deux heures : Uptown, Midtown ou Chinatown) ou même Brooklyn. Sur place, blackjack, roulettes… et différents restos dont une steakhouse ne vous laisseront pas affamé avant d’être déplumé ou élu par les dieux de la fortune. Le premier étage s’appelle Times Square, le second Fifth Avenue par effet de métaphore de foule et de pouvoir hypnotique. Apprêtez-vous à voir rouge toute la nuit (moquette). Pour la boisson, on vous laisse choisir la couleur. You’ll be the queens or the kings of the world ! Éjectez-vous à 6h du matin heure où les portes déglutiront les derniers flambeurs en vous criant bye bye.
le resort world casino du queens
Comment y aller ?
► 110-00 Rockaway Boulevard, dans le Queens Métro Rockaway Blvd (ligne A) www.rwnewyork.com

4. Atlantic City, dans le New Jersey

Imaginez, des bus entiers en direction de cette Mecque du jeu, où sévit une dolce vita dépensière et cocardière aux signes clignotants pour attirer le chaland, une petite soeur de Las Vegas, à moins de 3 heure de Manhattan. S’y presse une foule populaire aux différents visages en mal de musique, alcools, tenues osées et flirts où l’on oublie tout, surtout le travail, en se baladant en bordure de plage, le boardwalk. Derrière les rouges à lèvres, se cache une réalité moins affriolante, celle d’une commune au bord de la faillite avec une industrie du jeu en souffrance. Las Vegas reste indétrônable, rattrapée par la Pennsylvanie. Pour relever le taux de chômage endémique, soyez philantrope, jouez au casino ! Tenues cool acceptées avant de faire un plouf dans l’eau. N’oubliez pas de réserver votre hôtel pour la nuit, ou le jour après tout. Une réelle expérience de locals celle des (latino)américains, que cette « promenade des anglais » US où flotte le white and stripes avec magasins, loupiotes et plancher agrémenté de quelques grains de sable.
atlantic-city-ville-casino-770x375
Comment y aller ?
► À 184 km au sud de New York, à moins de 3h de route.

Connaissez-vous l’histoire des jeux aux Etats-Unis ?

L’histoire des jeux aux Etats-Unis remonte aux parcs d’attraction des années 20 à l’image de celui de Coney Island, où l’on venait s’essayer aux jeux d’adresses et faire un tour de manège en avalant un hot dog.
Dans les années 30 naît à Chicago le flipper, inventé par des électriciens au chômage. Même une fois la Prohibition oubliée, l’Etat de New York veut contrôler les transactions et interdit les jeux de hasard, alors en vogue à Las Vegas. Cela n’empêche pas quelques machines à sous de fonctionner dans les bas-fonds de Manhattan, où dans des tripots tenues par des mafieux, les les péquenauds venaient perdre illégalement quelques dollars.
Il faut attendre 1978, pour que les jeux d’argent soient légalisés dans le New Jersey, en face de New York. Lady Gaga aura beau chanter la poker face, aujourd’hui, la ville de New York interdit toujours les cercles de jeux lucratifs. Ce qui n’empêche pas les New-Yorkais de jouer aux cartes, paris et autres coups du sort sur leur laptop. Mesdames, messieurs, faites vos jeux.

Noelie VIALLET Adresses, Voyage Leave a Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *