10 lieux American friendly pour fêter la PARIS COCKTAIL WEEK ! Jusqu'au samedi 31 janvier

Noélie Viallet Archives Leave a Comment

Paris Cocktail Week : pour la première fois, Paris se met à l’heure cocktail et fait swinguer les shakers aux quatre coins de la capitale ! Voici 10 adresses « American friendly » que l’on vous recommande, l’occasion de découvrir ces écrins de la nuit liquide. Vous avez jusqu’à samedi pour dire cheers comme à Brooklyn, Chicago, La Nouvelle Orléans, ou Miami !  

x
Pour ceux qui n’ont rien compris :  Qu’est-ce que la Paris Cocktail Week ?
La Paris Cocktail Week, c’est une semaine consacrée aux cocktails à Paris, avec cocktails conçus tout spécialement pour l’occasion à prix réduits, l’occasion de se pencher sur ces décoctions liquides dont raffolent les New-Yorkais, précurseurs dans l’art de la mixologie et dont le mode opératoire et esthétique s’importe en contrée frenchie. Consultez le programme (ateliers pour apprendre à tailler la glace ou à concocter des cocktails), les recettes de breuvages, les tarifs et les horaires ici. Voici 10 lieux/bars American friendly à Paris qui la fêtent et vous invitent !

1. L’Experimental Cocktail Club 


C’est en voyagant aux États-Unis que Romee, Pierre-Charles et Olivier ont rapporté dans leurs bagages toute une culture des american bars. Ils ont ouvert ce speakeasy chic à la new-yorkaise en plein Paname… avant d’ouvrir son pendant new-yorkais dans le Lower East Side,  à Manhattan, 191 Chrystie St. appelé lui-aussi Experimental Cockatil Club. Pour en savoir plus, on vous en parle ici.
Métro Sentier,  37 rue Saint-Sauveur 2e, 01.45.08.88.09 www.experimentalcocktailclub.com

2. Lulu White


Direction la Louisiane, au sud des États-Unis ! Lulu White, c’est le nouveau bar Art-Nouveau de South Pigalle, ouvert en fin d’année par l’équipe du bar Little Red Door (voir ci-dessous),  dont l’américain Dotan (originaire de Washington DC et New York, avec qui nous nous exprimons dans la langue de Shakespeare). Le saviez-vous ? Fin XIXe siècle début XXe siècle, Lulu White était une « entremetteuse », inviteuse au libertinage et au vice devenue célèbre dans le quartier de Storyville, un quartier hot de La Nouvelle-Orléans. Cette figure de la débauche américaine revit dans la nuit parisienne… Et avec elle, on se régale en sortant du bureau de jambalaya, le poulet au riz spécialité de Louisiane.
Métro Pigalle, 12 rue Frochot 9e, 09 83 58 93 32, www.luluwhitebar.com 

3. Little Red Door

Vous entendrez le délicieux accent américain dans cette salle où se pressent beaucoup d’expatriés du Pays de L’Oncle Sam. Bourbon des USA, bière servie sur des sous-bocks à l’effigie des Black Tigers, en hommage au premier speakeasy de Chicago, le Black Tiger ! Les speakeasy sont les bars clandestins qui ont fleuri outre-Atlantique à l’époque de la Prohibition.  Pas besoin de se cacher ici, repartez en saluant la petite porte rouge, la fameuse « little red door » !
Métro Filles du Calvaire, 60 rue Charlot 3e,01 42 71 19 32 www.lrdparis.com 

4. The Beast


Photo mykalios 

The Beast c’est le nouveau restaurant carnivore american Spirit à Paris ! Thomas Abramowicz vous invite dans sa smokehouse, un resto et take-away il fume les viandes pendant des heures. C’est au Texas qu’il a appris pendant un an la technique des séchoirs, secret des viandes savoureuses, avant de l’importer dans sa contrée natale, la France. En accompagnement, il vous sert un cocktail bourbon infusé aux épices du Texas. Bienvenue dans le Sud des USA en plein pays frenchy.
Métro Temple ou République, 27 rue Meslay, 3e 07 81 02 99 77 The Beast Paris

5. Glass


Joshua et Adam viennent de New York, Carina de Colombie : ils ont ouvert en 2012 ce bar à DJ à So-Pi (South Pigalle). Dans le micro-club, passé une certaine heure après avoir ingurgité quelques spiritueux, on danse sur les tables ! Be in Paris like if you were in Brooklyn… Pour en savoir plus, on vous raconte tout ici.
Métro Pigalle, 7 rue Frochot 9e, 09 80 72 98 83, www.glassparis.com

6. Alex Haircut’s Barbershop 

Chez ce barbier old-school du 9e façon barbershop new-yorkais, on n’utilise que des produits de beauté vintage américains (pommade Black & White d’Elvis Presley, Royal Crown de  Johnny Cash).  Et pendant la Paris Cocktail Week, on va pouvoir siroter un cocktail à la coupe. Ambiance fifties sur fond de musique country-rockabilly, entre une banane et un gominage, let’s rock and roll baby !
► Métro Cadet ou Saint-Georges, 21 rue Rodier 9e, Alex Haircut’s Barbershop 

7. Le Perchoir


Photo Studio Cuicui.

Le Perchoir se la pète, mais le Perchoir a un des plus beaux cocktail-rooftops de Paris ! Prenez l’ascenseur dans la cour, appuyez sur 7 et retrouvez-vous au 7e ciel et mettez-vous au chaud sous la tente/chalet ou choisissez le bar design du 6e étage pour siroter. L’équipe aux commandes revendique deux inspirations : New York et les paillottes corses.  C’est vrai qu’on se croit sur les toits de La Ville qui ne dort jamais. Pour en savoir plus, on vous en parle ici.
► Métro Ménilmontant, 14 rue Crespin du Gast 11e, 01 48 06 18 48, leperchoir.fr

8.Frenchie

Vive l’amitié franco-américaine ! Le resto à succès de la rue du Nil (nous vous avions parlé de sa version deli dans Le Guide des USA à Paris), propose aux alcool lovers un cocktail appelé Greenpoint, du nom du célèbre quartier de Brooklyn outre-Atlantique. Rye whiskye américain, liqueur à base de plantes aromatiques et d’orange, de quoi se chauffer le fond de la gorge pour bien démarrer l’année. La fois d’après, goûtez le sandwich au Pastrami chez Frenchie to Go, un classique de Big Apple dispo à Paris
Métro Sentier, 5-6 rue du Nil 2e, 01 40 39 96 19, www.frenchie-restaurant.com

9. Lone Palm

Pour terminer notre tour des États-Unis à Paris rendez-vous au Lone Palm, pour vous sentir dans les années 50, entre Palm Springs et Miami ! La déco mid-century est signée Olivier Chiron qui s’est inspiré du travail des designers américains Charles Earnes décédé en 1978 à Saint-Louis, dans le Missouri et George Nelson, lui aussi designer né dans le Connecticut et mort en 1986 à New York .  La carte a été conçu par un barman américain. Mélodies jazz, garage ou électro-surf : vive les palmiers West Coast in Paris
Métro Voltaire, Bréguet-Sabin ou Ledru-Rollin, 21 rue Keller 11e, 01 48 0603 95, lonepalm.fr

10. À la maison


Parce que le home made a le vent en poupe, pour fêter les cocktails new-yorkais à la maison, on s’offre le livre  New York et ses cocktails de Philippe Rubert ! Vous deviendrez un bartender hors-pair qui maîtrise le Cosmo, le Woo Woo ou le Manhattan  comme dans Sex in The City. Pour tout savoir sur cet ouvrage et comment vous le procurer, cliquez : iciHappy Cocktail Week ! 

INFO + La tendance à connaître : « NO ALCOHOL IN MY COCKTAIL ! » 

x
Les cocktails sans alcool font de plus en plus d’adeptes ! C’est ce qu’on appelle un « virgin cocktail ». Aux États-Unis, des punks anti-alcool, tabac et drogue, les straight-edge se retrouvent pour boire sans alcool autour du symbole X, tatoué sur leur corps, symbole outre-Atlantique de l’interdiction de consommer de l’alcool pour les moins de 21 ans. Pour un soir sans alcool nous vous conseillons les Virgin Mojito du restaurant-barbecue américain Revolution, à Bastille. Re-Happy Cocktail Week ! 

>>> Pour recevoir les bons plans new-yorkais de Paris,
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER ! PAR ICI

x

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 2 =